Actualités

Algérie-Niger: échange de vues sur les défis auxquels est confrontée la région du sahel


ALGER - Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a évoqué dimanche à Alger avec le ministre d'Etat nigérien, ministre de l'Intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, Mohamed Bazoum, les défis auxquels est confrontée la région du Sahel.

"Cette zone est confrontée à des défis majeurs : le terrorisme, le crime organisé et la migration clandestine" (Messahel)

"Nous avons échangé les points de vues sur les défis auxquels est confrontée notre région. Nous sommes dans une zone de grandes turbulences", a déclaré M. Messahel à la presse à l'issue de l'audience qu'il a accordée au responsable nigérien, présent en Algérie dans le cadre de la 6ème session du comité bilatéral frontalier algéro-nigérien.

"Cette zone est confrontée à des défis majeurs : le terrorisme, le crime organisé et la migration clandestine", a souligné M. Messahel, relevant que toutes ces questions ont fait l'objet d'un échange de vues entre les deux parties.

Face à ces défis, l'Algérie et le Niger "doivent coordonner leurs actions", a expliqué le ministre, précisant que "cela se fait bien".

M. Messahel a indiqué, par ailleurs, avoir abordé avec M. Bazoum le prochain sommet de l'Union africaine que va abriter le Niger en juillet 2019, estimant que "ce rendez-vous sera un grand moment pour la mise en œuvre de la Zone africaine de libre échange (ZALE).

"Nous espérons que d'ici le rendez-vous de juillet 2019, beaucoup de pays auront ratifié l'accord portant création de la ZALE.

De son côté, M. Bazoum a indiqué que le comité bilatéral frontalier "est un cadre qui fait partie des dispositifs mis en place par la Haute commission mixte algéro-nigérienne qui se penche sur des questions très pratiques concernant les zones frontalières des deux pays".