Actualités

Algérie-Yémen: convergence de vues sur l'importance de la réforme de la Ligue arabe (MAE yéménite)

ALGER- Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la République du Yémen, Abdul Malek Al-Mekhlafi, a affirmé samedi que l'Algérie et le Yémen avaient convenu de la nécessité de "remédier à la situation prévalant sur la scène arabe" et de procéder "à une réforme de la Ligue arabe", saluant le rôle de l'Algérie dans la question.

Dans une déclaration à la presse au terme de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, le responsable yéménite a indiqué "nous partageons les mêmes vues quant à la nécessité de remédier à la situation prévalant sur la scène arabe et à la réforme de la Ligue des Etats arabes, et nous fondons de grands espoirs sur le rôle de l'Algérie dans plusieurs questions arabes".

Qualifiant les relations bilatérales d'"historiques et importantes", M. Al-Mekhlafi a souligné que le Yémen "demeure attaché" à l'échange de vues et à la concertation avec l'Algérie sur nombre de questions.

Le responsable yéménite a indiqué avoir abordé avec M. Messahel "la situation préoccupante dans le monde arabe", et passé en revue la situation au Yémen", ainsi que les orientations du Gouvernement yéménite et sa volonté de rétablir la paix, sur la base des trois références mentionnées dans l'initiative du Golfe et l'instance exécutive et les recommandations du dialogue national et de la résolution onusienne 22-16".

De son côté, M. Messahel a affirmé que plus de 400 étudiants yéménites résidaient à Alger, ajoutant que 49 bourses scolaires seraient octroyées à des étudiants yéménites au titre de la prochaine rentrée.

Il a également été question des "voies et moyens de développement des relations bilatérales et de la situation qui prévaut dans les pays arabes, notamment en Palestine, dans le Golfe et au Maghreb".

S'exprimant sur la situation en Libye et dans la région du Sahel, les deux parties ont évoqué "les expériences de sortie des crises par la voie du dialogue et de la Réconciliation nationale. La politique de la concorde civile et de la réconciliation nationale adoptée en Algérie a été présentée à cette occasion".

Dans ce contexte, M. Messahel a indiqué que l'Algérie "qui prône la solution politique comme elle le fait pour le cas de la Libye, suit avec un grand intérêt l'évolution de la situation au Yémen", estimant que le rétablissement de la paix et de la stabilité au Yémen, en Syrie et en Libye "est de nature à servir les intérêts de la nation arabe".

Concernant la réforme de la Ligue arabe, M. Messahel a passé en revue "les idées proposées par l'Algérie", soulignant l'importance de la coordination entre l'Algérie et le Yémen dans ce sens.