Actualités

Faki met en exergue l’engagement panafricain de l'Algérie


ALGER- Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a mis en exergue lundi à Alger, "l’engagement panafricain jamais démenti de l’Algérie", à l'occasion d'une tournée qu'il a effectuée à des institutions relevant de l'UA et dont les sièges se trouvent à Alger.

"Je tiens à remercier l'Algérie qui abrite en ce moment une formation des chefs de bureaux de liaison nationaux d'AFRIPOL, ce qui dénote de son engagement panafricain jamais démenti", a affirmé M. Faki dans une déclaration à la presse en marge de sa visite au siège de l'AFRIPOL (Ben Aknoun) qui a constitué le premier point de sa tournée.

Le président de la Commission africaine a ainsi réitéré ses "remerciements" au gouvernement algérien qui a mis à la disposition des points focaux africains un kit complet, utilisant les nouvelles technologies de l'information et de la communication, précisant que les points focaux bénéficieront à la fin de leur formation de ce kit, dans le cadre du travail de coopération et de coordination entre les polices africaines.

"Le dernier attentat ayant ciblé la capitale du Burkina Faso (Ouagadougou) nous rappelle encore une fois que l’Afrique fait face à un défi sécuritaire majeur", a rappelé M. Faki, soulignant à ce propos que "le travail de coopération et de coordination entre les polices africaines est vital".

En ce sens, il a estimé que la formation qu'abrite AFRIPPOL à Alger est une "illustration concrète de cette coopération", car, a-t-il dit, les polices africaines seront reliées pour échanger des informations en temps réel grâce au kit dont elles bénéficieront à l'issue de cette formation.

De son côté, le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) et président du Mécanisme de coopération policière africaine (Afripol), le Général-major Abdelghani Hamel a mis en avant le rôle de l’AFRIPOL, soulignant notamment "la valeur ajoutée apportée par ce Mécanisme au niveau mondial en matière de sécurité".

Par la suite, M. Faki s'est rendu au siège de la Commission africaine de l'Energie à Hydra où il a reçu des explications sur cet organe de l'UA, chargé d'assurer, de coordonner et d'harmoniser la protection, la conservation, le développement, l'exploitation et l'intégration des ressources énergétiques sur le continent africain.

Le Centre africain d'études et de recherches sur le terrorisme (CAERT) a été le dernier point de la tournée de M. Faki qui a tenu, à cette occasion, une séance de travail avec les cadres de ce Centre.

Dans son allocution, il a indiqué que le CAERT est une "institution importante notamment en ces temps qui courent, marqués par la lutte antiterroriste", relevant en outre que "le développement et l'essor de l'Afrique sont conditionnés par la consolidation de la paix et la stabilité".