L'Ambassadeur

  • Message de S.E.M. l'Ambassadeur
  • Note biographique
  • Présentation des lettres de créance

Mot de Bienvenue


Chers compatriotes, amis canadiens, visiteurs de ce site,

C’est avec un réel plaisir que je tiens à annoncer ici mon arrivée et ma prise de fonction, en cette fin d’année 2021, en qualité de nouvel Ambassadeur d’Algérie au Canada.

Cette nomination intervient après de nombreuses missions qui m’ont été confiées, à Alger comme à l’étranger, au cours desquelles j’ai eu à connaître et à gérer quelques aspects des relations bilatérales entre l’Algérie et le Canada.

De telles relations, déjà excellentes au demeurant, j’arrive à Ottawa avec la ferme ambition de les porter vers de plus hauts niveaux, à travers le renforcement tous azimuts des liens de coopération qui unissent les deux pays, pour le bénéfice mutuel de nos deux peuples.

Je pose mes valises en cette terre canadienne avec également la vive détermination de travailler pour que le séjour de tous mes compatriotes qui vivent dans ce pays soit le plus confortable possible.

Si je me fais l’engagement de veiller, personnellement, à ce que l’Ambassade, ses services, et tout son personnel, sauront être au rendez-vous pour de tels objectifs, je demeure convaincu aussi que, pour l’une comme pour l’autre de ces missions, je saurais compter sur l’aide et le soutien de chacune et de chacun, parmi les membres de l’éminente communauté nationale établie au Canada, afin que nous soyons, tous autant que nous sommes, les dignes représentants de notre chère Algérie sur chaque espace de ce vaste et beau pays.

C’est aussi pour moi l’occasion de partager avec mes amis canadiens l’honneur et le privilège qui sont les miens de représenter l’Algérie, un pays qui s’est illustré au cours de ces dernières années par de belles avancées dans de nombreux domaines, qui a été en mesure de sauvegarder son socle civilisationnel, qui a su préserver sa stabilité interne tout en jouant un rôle diplomatique clé, dans sa région et au delà, dans un engagement sans faille en faveur de la paix et la sécurité internationales, un rôle reconnu et salué unanimement.

Bienvenue sur ce site dont l’architecture a été conçue pour pouvoir répondre, à travers ses différentes rubriques, aux attentes de tous les visiteurs, selon leur centre d’intérêt, mais aussi et surtout de manière à pouvoir donner l’image la plus fidèle sur cette Algérie nouvelle qui est en train de se construire, étape par étape, avec la participation de tous ses enfants, avec enthousiasme et détermination.

Excellente navigation à toutes et à tous

Dr. Noureddine BARDAD-DAIDJ

Dr. Noureddine BARDAD-DAIDJ, Ambassadeur d’Algérie


L'ambassadeur Noureddine Bardad-Daïdj a débuté sa carrière au ministère des affaires étrangères en 1980. Il a occupé, depuis cette date, plusieurs postes au sein des différentes structures du ministère, parmi lesquels figurent celui de Directeur Général de l'Institut Diplomatique et des Relations Internationales (IDRI), d'Ambassadeur-conseiller au cabinet du ministre des Affaires étrangères, en charge des affaires économiques et financières internationales, et de Directeur Général Europe.

Avant sa désignation en qualité d'ambassadeur d'Algérie au Canada, l'ambassadeur Bardad-Daïdj assurait les fonctions de directeur de cabinet à la Présidence de la République.

Il a servi son pays en Amérique, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient, entre autres en qualité d'Ambassadeur auprès du Nigeria, du Benin, du Togo, en Afrique, de l'Inde, du Sri Lanka, du Népal et des Maldives, en Asie. En Europe, il a été Ambassadeur en Grèce et en Albanie.

L'ambassadeur Bardad-Daïdj a représenté l'Algérie auprès de nombreuses organisations internationales comme l'Organisation des Nations Unies (ONU), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), ainsi que le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dont il a été membre du conseil d'administration.

Il a également à son actif la présidence de plusieurs organismes et associations à l'image du Comité d'association Algérie-Union Européenne, du Comité de suivi du dialogue avec l'OTAN, ainsi que la grande commission de l'Organisation internationale du travail (OIT), consacrée à « l'emploi des jeunes».

Il a été membre de plusieurs Comités des Nations Unies préparatoires de sommets mondiaux comme celui consacré au financement du développement (au Mexique), celui dédié à la société de l'information (en suisse) ou encore aux pays enclavés (au Kazakhstan). Il a été également Gouverneur pour l'Algérie auprès du Fonds commun pour les produits de base, au niveau de son siège à Amsterdam.

Sur le plan académique, l'ambassadeur Bardad-Daïdj est professeur d'économie du développement et de droit économique. Au niveau de l'université d'Alger III, où il a enseigné au sein de son école de sciences politiques, il a eu à encadrer de nombreux étudiants pour leurs travaux de mémoires de masters et de thèses de doctorat.

Il est diplômé de l'École nationale d'administration (ENA), où il a été major de sa promotion, et titulaire d'un doctorat en sciences économiques de l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris I),titre obtenu avec «mention très honorable et les félicitations du jury».

Il est l'auteur de plusieurs livres et essais, parmi lesquels figurent: «La Grande Maldonne/ Petit bréviaire des relations tourmentées entre le FMI, la Banque mondiale et le monde en développement», «Algérie, une transition contrariée» et plus récemment, «l'Équation du développement».

L'ambassadeur Bardad-Daïdj parle plusieurs langues : arabe, français, anglais, espagnol et des notions d'italien et de grec.

Tout au long de son parcours professionnel, il a pris part à de nombreux colloques et séminaires internationaux dédiés aux thématiques des relations politiques, économiques et culturelles mondiales.

Né, en Algérie, le 07 novembre 1957, il est marié et père de trois enfants.

Présentation des lettres de créance